J’ai testé la méditation guidée | Défi Santé Aller au contenu principal

J’ai testé la méditation guidée

J’ai testé la méditation guidée

Ça fait longtemps que vous voulez essayer la méditation, mais ça vous intimide? C’est beaucoup plus accessible que vous le croyez. Notre rédactrice et collaboratrice Chantal Tellier l’a d’ailleurs testée pour vous! 

Les bienfaits de la méditation ne sont plus à prouver… quand on la pratique! Non, contempler son coussin, ça ne compte pas. Je le sais, j’ai essayé. Il faut s’asseoir dessus plusieurs minutes et se concentrer sur sa respiration. 

Facile au départ? Euh, non. Surtout quand, comme moi, on a à l’intérieur de sa tête un hamster qui court des marathons. Alors quand on me demande dans certains cas de prendre la position du lotus (hum, disons du demi-lotus ou même du quart de lotus dans mon cas), c’est le branle-bas de combat dans ma cervelle. Panique à bord! 

Méditation guidée en ligne

C’est pourquoi j’ai testé la méditation guidée. Ça me semblait plus accessible que la méditation «traditionnelle», qui se pratique en silence et dans laquelle on est seul avec ses pensées. Et des pensées, j’en ai à la tonne. Oh que oui!

Les rares fois où j’avais essayé avant, mes séances de méditation ressemblaient à ceci: «Bon. OK. Inspire, Chantal. Expire. Inspire. Ai-je bien éteint mon fer plat? Expire. C’est vrai, il ne faut pas que j’oublie d’acheter des papiers-mouchoirs. Inspire. Expire. Inspire. Aïe! Mon dos me fait mal. Expire. Concentre-toi. Inspire. Expire. Je dois prendre rendez-vous chez le vétérinaire pour Killer. Hum... Pas très pacifique comme nom de chat. J’aurais dû l’appeler Dalaï-lama. Inspire. Inspire. Oups! Expire. Etc. Vous voyez le genre? 

Je n’ai pas vécu ce genre de choses avec la méditation guidée. Ç’a été beaucoup plus simple pour moi d’arriver à décrocher du quotidien avec cette méthode. J’ai choisi «Introduction à la méditation», de la professeure Katerine Brisebois, sur la plateforme Mon Yoga Virtuel. Une méditation de 11 minutes, une durée facile à caser dans la matinée ou la soirée. Le plus? Elle se pratique sur chaise. Il est plus facile de se détendre quand on est confortablement installé un minimum… Et si, comme moi, vous manquez de souplesse et ne ressemblez en rien à un bretzel, vous constaterez que ça fait vraiment une différence!

On s’installe donc sur notre chaise et on se laisse porter par la voix de Katerine, qui nous guide tout au long de la séance. On commence par quelques exercices d’étirement, puis la méditation proprement dite débute. Tout ça se fait de façon fluide. L’accent est mis sur la respiration et le troisième œil. Rassurez-vous, il n’y a rien d’ésotérique là-dedans, je vous le promets. Il s’agit simplement de tourner son regard vers l’intérieur. De plus, avoir quelqu’un qui nous dirige dans notre méditation aide à moins nous laisser envahir par nos pensées et à demeurer dans le moment présent. 

Les résultats

À la fin de chaque séance, je me sentais un peu plus détendue (ce qui n’est pas un mince exploit dans mon cas!) et plus centrée. 

Attention, je ne dis pas que j’ai atteint l’illumination et que je baigne dans l’extase dès que je pose les fesses sur ma chaise! Après tout, je n’ai testé que six séances, réparties sur deux semaines. 

Je crois que, pour ressentir tous les bienfaits de la méditation (état de calme, abaissement de la tension artérielle, ralentissement du rythme cardiaque, etc.), il faut la pratiquer de façon plus assidue. Mais être capable d’accueillir ses pensées et de ne pas s’y accrocher, ne serait-ce que le temps d’une respiration ou deux, ça apaise. C’est déjà beaucoup.

Petits conseils

Regardez la séance au complet une première fois avant de vous lancer. Ça vous évitera, comme moi, de vous retrouver assis en tailleur dans votre lit, à l’heure du coucher, alors que la séance se déroule sur une chaise… Ça vous évitera aussi de ne pas être surpris par les trois «om» prononcés à la fin de la méditation. Quand on ne s’y attend pas, ça déstabilise un brin. Parlez-en à mon chum!

Installez-vous dans une pièce fermée, à l’abri des distractions. Durant ma deuxième séance, j’ai été déconcentrée par un bruit de bols. Non, il ne s’agissait pas d’une symphonie de bols tibétains, mais de mes chats qui réclamaient bruyamment leurs croquettes. 

Une fois habitué, il peut être intéressant de varier les séances de méditation. Je me suis aperçue en cours de route que 11 minutes, ce n’était pas toujours suffisant pour moi. Que j’en aurais pris plus pour arriver à me centrer davantage. La bonne nouvelle? Mon Yoga Virtuel comprend de nombreuses vidéos de méditation, de style et de durée variés. De quoi nous rendre un peu plus zen, une séance à la fois!

Vous voulez en faire l’essai?

La vidéo de méditation guidée de Mon Yoga Virtuel, testée par notre rédactrice et collaboratrice, vous est offerte gratuitement!

VOYEZ LA VIDÉO

 

Merci à Chantal Tellier pour sa collaboration à cet article.