Non à la détox! | Défi Santé Aller au contenu principal

Non à la détox!

Non à la détox!

Après les fêtes de fin d’année, beaucoup d’entre vous entendront sans doute parler des bienfaits présumés des cures de détoxification. Elles sont très populaires, et il ne passe pas une semaine sans qu’une nouvelle cure ne fasse son apparition dans les réseaux sociaux. Voici pourquoi il ne faut pas succomber. 

Les cures détox, c’est quoi?

La plupart des cures détox sont basées sur la prise d’aliments (souvent sous formes liquides) ou de suppléments. Ces aliments ou suppléments ont des propriétés diurétiques, pour faire uriner davantage, ou facilitent le transit intestinal, pour «nettoyer» les intestins.

Ça sert à quoi?

Selon leurs adeptes, ces cures seraient essentielles en raison de l’alimentation moderne carencée ou de la pollution environnementale. Les cures pourraient purifier votre teint ou vous faire perdre du poids, améliorer vos capacités mentales ou votre mémoire, améliorer votre circulation sanguine et votre niveau d’énergie, etc.

Est-ce nécessaire?

En un mot comme en mille: non. Le corps humain en santé est parfaitement capable de faire tout cela lui-même, surtout si vous avez de bonnes habitudes de vie. D’autant plus que les produits utilisés dans les cures ont beau être des produits naturels, ils ne conviennent pas à tout le monde et pourraient même aggraver certains problèmes de santé ou interférer avec l’action de certains médicaments. 

Et la perte de poids? La plupart de ces cures ne vous feront perdre que quelques kilos d’eau, que vous reprendrez dès que la cure sera terminée.

L’exception qui confirme la règle

Puisque le manque de sommeil et le stress du quotidien sont des facteurs qui affectent grandement votre bien-être, la cure qui peut vous faire du bien, en fait, est une «cure de repos». Prendre du temps pour vous, qu’il s’agisse de partir quelques jours en vacances ou plus simplement de relaxer dans un bain chaud, aura un effet bénéfique sur votre santé. Pas plus compliqué que ça!


Cet article est inspiré d’un texte initialement publié à Familiprix.com.